Formez-vous à l'Hygiène et la Sécurité Alimentaire !
Actualité Qualité de l’air intérieur : intérêt des analyses et réglementation
Qui sera membre du jury des Papilles d’Or en 2015

La galette des Rois, la Reine de l’industrie

La galette des Rois, la Reine de l’industrie !

La galette des Rois, celle que l’on déguste en famille ou entre amis le jour de l’Épiphanie, a bien changé au fil des siècles. Les galettes artisanales du boulanger et de grand-maman se font bien rares, et ces pâtisseries sont depuis plusieurs décennies disponibles en grandes surfaces et chez l’épicerie du coin. Même dans certaines boulangeries, la galette industrielle, moins chère, semble l’emporter sur celle fait maison, mais cela, elles ne vous le diront surement pas.

La galette des rois, dessert et produit boulanger phare du début de l’année

La tradition de la fête des Rois et la galette partagée le dimanche de l’Épiphanie n’est plus vraiment respectée sauf pour faire plaisir aux enfants. Ces derniers semblent généralement les seuls qui prennent réellement plaisir à espérer trouver la fève et se retrouver couronné roi ou reine de la journée. De nos jours, il n’est pas rare que lorsque vous vous faites inviter durant cette période, notamment après le Nouvel An, vous vous retrouviez avec une belle part de galette devant vous au moment du dessert. Bien entendu, il y a les pâtissiers amateurs qui aiment faire profiter leurs proches de leurs talents, mais la majorité des Français achètent leurs galettes.

Si autrefois, la famille se partageait la galette uniquement le jour de l’Épiphanie, aujourd’hui, cette pâtisserie est disponible dans les rayons des grandes surfaces bien avant les fêtes de Noël et pratiquement jusqu’à la fin du mois de janvier, ou plus. Il y a actuellement plus de 66 millions de Français et le nombre moyen de galettes vendues entre fin décembre et fin janvier se situe aux environs de 30 millions de pièces, soit pratiquement une galette pour deux. Les consommateurs ont largement le choix entre celles proposées par les grandes surfaces et celles confectionnées par leur boulanger. Toutefois, en termes de vente, il semblerait que les premières l’emportent sur les secondes et que les boulangers misent également sur les galettes industrielles pour optimiser leurs chiffres d’affaires.

La galette fait maison, l’authenticité et la tradition

Selon les régions, la galette des rois est faite d’une pâte feuilletée légère garnie d’une crème pâtissière parfumée à la frangipane, à la pomme ou aux amandes. Dans le sud de la France, elle prend la forme d’une grosse brioche ronde garnie de fruits confits, et parfumée au rhum ou à la cannelle. Les consommateurs qui ont été élevés dans la tradition préfèreront toujours le goût de la pâtisserie réalisée dans le respect des recettes d’antan avec sa pâte dorée et parfumée au beurre et sa crème ou ses fruits confits.

Mais parviendront-ils à en trouver de vraies dans quelques années ou seront-ils obligés d’apprendre à en confectionner eux-mêmes pour avoir une bonne galette comme celle de leurs aïeux ? Seul l’avenir nous le dira. L’un des meilleurs moyens pour les acheteurs de s’assurer d’avoir leur galette fait maison chez le boulanger du coin est désormais de passer commande. L’avantage de cette option est de disposer au final d’une galette fraichement cuite et au parfum authentique. De plus, il est possible de demander au boulanger d’en faire une dont la taille correspond au nombre d’invités, ce qui évitera d’acheter plusieurs gâteaux.

Aujourd’hui, bon nombre d’artisans boulangers confectionnent encore leurs galettes suivant les recettes traditionnelles. Ils assurent par ailleurs que la majorité des acheteurs qui viennent dans leur boutique les préfèrent aux galettes « chimiques » des supermarchés. Les galettes faites maison représenteraient actuellement près de 25% de leurs ventes du début d’année, un peu plus le week-end de l’Épiphanie. Mais comme il est fréquent que les boulangers ne parviennent pas à suivre les commandes, les consommateurs se replient sur les galettes du supermarché.

La galette industrielle, plus de choix et de bons prix

Les galettes proposées dans les supermarchés valent-elles celles fait maison ? L’on s’accordera tous à répondre par la négative à cette question. Toutefois, du côté des consommateurs, elles représentent une solution de proximité non seulement au niveau des prix, mais également au niveau du côté pratique. En effet, une galette industrielle vaut nettement moins cher qu’une confectionnée de manière artisanale.

Leur prix varie entre 10 et 30 euros en fonction de la taille, le nombre portions variant entre 6 et 10, et du parfum, car effectivement, les recettes des galettes industrielles sortent parfois des sentiers battus. Vous pouvez bien entendu trouver une galette façon traditionnelle, mais également des pâtisseries garnies de crème autre que celle aux amandes, à la pomme ou à la frangipane. Les consommateurs peuvent alors en prendre plusieurs et de composition différente pour satisfaire les préférences de chacun, l’un des hics dans ce cas, c’est de se retrouver avec deux ou trois rois à table.

D’autre part, les galettes industrielles peuvent être stockées plus longtemps, grâce aux conservateurs qui y sont incorporés. Ils sont d’ailleurs affichés sur les emballages et ceux qui préfèrent les produits du terroir s’étonneront sûrement de tout ce qu’ils peuvent avaler dans leur part. Il n’en résulte pas moins que les galettes industrielles se vendent mieux et qu’elles sont généralement plus faciles à trouver (même à la dernière minute) dans la grande surface ou les magasins agroalimentaires.

Même les boulangers professionnels s’y mettent

L’industrie agroalimentaire a fait de la galette des rois l’une de ses « poules aux œufs d’or ». Les ¾ des ventes de galettes de la période Décembre-Janvier se font dans les grandes surfaces et les commerces de proximité. Même les boulangeries professionnelles en proposent sûrement, même si elles ne le clament pas. Les galettes industrielles sont nettement plus rentables aussi bien au niveau du coût de production qu’au niveau du temps gagné sur la préparation. Et une fois en vitrine, elles sont vendues au prix des faits maison.

En effet, les galettes artisanales leur offre plus de marge : elles leur sont livrées prêtes à cuire à environ 2 euros la pièce tandis que le prix de revient d’une galette fait maison de même taille avoisine les 4 à 5 euros. D’autres boulangers jouent la carte du moitié-moitié en trichant un peu. Soit ils utilisent de la pâte industrielle toute faite et prête à cuire, et confectionnent eux-mêmes la garniture, soit ils préparent la pâte et achètent la crème. Dans les deux cas, ils soignent la finition pour la petite touche fait maison.

Quoi qu’il en soit, en ces périodes de début d’année où les ménages commencent à se serrer la ceinture après les agapes de fins d’année, la galette des Rois devient la reine de pâtisseries et la grande souveraine de l’industrie agroalimentaire. Les traditions se perdent au profit de l’industrie, mais il appartient à chacun de choisir ce qu’il met dans son assiette.

Relique Rolex Montres Pas Cher Imitation De Montres Bestes Replica Uhren
sitemap
Replica Rolex Montres